Logo

Tendances du marché...

Accueil

Conseils

Contactez-nous!

Outils

Revue de Presse

Une Conférence?

+ d'infos sur les fonds?

 

vendredi 28 mai 1999
Marché Indice Niveau Variation d’une journée
Canada TSE 300 6728 -0,84 %
États-Unis Dow Jones 10467 -2,20 %
Japon Nikkei 225 16177 -0,33 %
Hong Kong Hang Seng 12308 -0,81 %
Malaysia Composite KLCI 760 +0,86 %
Thaïlande SET 464 +1,32 % %
Corée du Sud Korea Composite 727 +0,92 %
Singapour Straits Times 1916 +1,16 %
Indonésie Jakarta Composite 603 -0,44 %
* niveaux d'indice à la clôture 27/5/99

Reculant de 2,2 %, soit de 235 points hier, l’indice Dow Jones des valeurs industrielles a accusé sa plus forte baisse cette année. Du jour au lendemain, les marchés asiatiques ont chuté; les marchés européens ont eux aussi régressé, mais dans une moindre mesure que ceux des États-Unis.

Le plongeon du marché américain a suivi l’annonce d’une avance de 4,1 % de l’économie américaine au cours du premier trimestre. Bien que ce chiffre révisé soit inférieur à l’estimation initiale de 4,5 %, les investisseurs craignent que la vitalité de l’économie américaine ne pousse la Réserve fédérale à augmenter les taux d’intérêt. En effet, M. Alan Greenspan, président de la Réserve fédérale, a fait savoir que la Fed s’oriente vers un resserrement de la politique monétaire, laissant sous-entendre une hausse des taux d’intérêt.

Comme la vigueur de l’économie américaine n’a provoqué aucune poussée d’inflation jusqu’ici, il est difficile non seulement de connaître la réaction de la Réserve fédérale, mais aussi de prévoir le moment et l’ampleur d’une hausse des taux d’intérêt ainsi que la période sur laquelle s’étalera cette augmentation.

De nombreux marchés ont atteint des sommets records dernièrement; ceux de l’Asie ont avancé considérablement par rapport aux creux touchés. En conséquence, les évaluations boursières sont également plus élevées. L’envolée parallèle des rendements obligataires est un autre facteur qui fait paraître les actions onéreuses. La montée des marchés, les évaluations élevées et la possibilité d’une hausse des taux rendent les investisseurs nerveux et entraînent une plus grande volatilité sur les marchés boursiers. Dans ce contexte, l’intensité de la volatilité pourrait se maintenir.

Comme nous le savons, la progression des marchés n’étant jamais linéaire, une correction ne devrait pas surprendre les investisseurs après de pareilles escalades. D’ailleurs, suite aux augmentations observées dans les derniers mois, certains investisseurs estiment même qu’une correction ou une consolidation assainirait le marché. Le dernier retrait qui s’est établi à 6 % en moyenne à partir des récents sommets, contribue, selon nous, à réduire les évaluations élevées de certains marchés boursiers.

Les investisseurs doivent se rappeler que même si le contexte des taux d’intérêt a changé aux États-Unis, bon nombre de pays ne suivent pas cette tangente. Ainsi, l’économie nippone reste plongée dans le marasme; bien que les économistes s’attendent à une croissance en Europe continentale et à une reprise au Royaume-Uni, celles-ci ne seront pas suffisantes, d’après eux, pour créer une menace d’inflation, de sorte qu’on ne prévoit pas de hausse des taux d’intérêt dans ces régions. De plus, au Japon et en Europe, la hausse des rendements obligataires n’a pas été aussi importante qu’aux États-Unis. Par conséquent, à l’extérieur des États-Unis, les évaluations ne semblent pas aussi accentuées.

L’expansion économique devrait favoriser la croissance des profits; bon nombre de marchés ont d’ailleurs révisé dernièrement leurs estimations de cette variable. En Europe et au Japon, les restructurations, les activités de fusion et d’acquisition restent au centre des préoccupations. Ces efforts devraient s’avérer avantageux pour la croissance des profits à moyen terme.

Nous avons observé un élargissement au sein de nombreux marchés où les investisseurs sont en quête de valeur hors de certains des secteurs qui ont rapporté des profits excellents au cours de la dernière année. Dans certains marchés, comme ceux du R.-U. et du Japon, des petites entreprises sont à nouveau privilégiées. À notre avis, cet élargissement des marchés est de bon augure pour ce qui est de la sélection des actions.

Retour...

 

Accueil    Conseils    Contactez-nous!    Outils 

   Revue de Presse    Une conférence?    + d'infos sur les fonds?


Copyright © 2009 Plureality. Tous droits réservés.
Mise à jour: 09 octobre 2009 .